Qu’est-ce que la médiation ?

Lorsqu’un conflit se déclare entre deux parties, la médiation judiciaire peut être une alternative efficace, permettant d’éviter des procédures judiciaires longues et complexes dont l’issue n’est jamais certaine.
Le fonctionnement de la médiation est simple : avec l’aide d’un médiateur judiciaire, les deux parties en conflit décident ensemble d’une solution permettant de contenter au mieux les deux parties et leurs revendications, afin d’aboutir à un accord.

Dans quels cas faire appel à un médiateur, et quel est son rôle ?

Le recours à la médiation est un choix pertinent pour les cas mineurs ne nécessitant pas des démarches juridiques complexes (tels que les divorces).

Le médiateur judiciaire est plus qu’un simple consultant juridique : il participe de manière active à la réconciliation des deux parties. Il est donc nécessaire que le médiateur possède de solides qualités relationnelles, qui lui permettront de cerner et surtout prendre en considération les différents aspects extra-juridiques propres à chaque dossier.

Quels sont les différents types de médiation ?

Il existe plusieurs types de médiation, et notamment :

– La médiation familiale, qui a pour but de trouver une solution aux conflits survenant au sein d’une famille. Ce type de médiation est particulièrement utile, car elle permet bien souvent de rétablir un dialogue au sein de la famille, que ce soit entre les parents et leurs enfants ou entre époux souhaitant divorcer.

– La médiation d’entreprise s’est développée récemment. De plus en plus souvent conseillée par les juges, cette procédure permet de conserver de bonnes relations commerciales avec un client ou un partenaire, pour ainsi préserver un partenariat en cours ou garantir la pérennité d’un contrat futur.

– La médiation dans la fonction publique. Cette médiation concerne les rapports entre la fonction publique et ses employés, notamment les hôpitaux ou encore les écoles (infirmiers, professeurs, médecins etc.)

Quels sont les avantages de la médiation ?

La rapidité.

Le recours à la médiation judiciaire permet un certain gain de temps, puisque cette dernière peut se dérouler n’importe où et n’importe quand, garantissant par ailleurs une adaptation idéale pour les deux parties.

La simplicité.

Lors de l’intervention d’un médiateur judiciaire, les deux parties conservent leurs avocats mutuels, ce qui permet l’intervention d’un avocat ayant déjà une excellente connaissance du dossier et du contexte.

La discrétion.

La discrétion permise par la médiation judiciaire est particulièrement intéressante dans le cas de conflits économiques : il peut parfois être préférable de ne pas exposer un conflit aux yeux de tous.

Le coût.

Du fait de sa simplicité, la médiation judiciaire est bien moins coûteuse qu’une procédure judiciaire « traditionnelle » telle qu’un procès, qui peut s’avérer être une démarche longue et coûteuse.

La tranquillité.

Grâce à la capacité d’écoute du médiateur, vos demandes sont plus susceptibles d’être entendues par le médiateur : la bienveillance de ce dernier permettra d’apaiser les deux parties, qui seront ainsi plus à même de parvenir à un accord commun.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de l’Association des Médiateurs du Nord Pas-de-Calaishttps://www.mediation-hdf.fr

Auteur de l’article : Admin